Lire, compter, rêver

01 avril 2020

Se repérer dans le temps ...

aquarelle : image du mois d'avril. Deux enfants sur un âne, un petit chat les regarde.

Avril ! Avril arrive après mars.

Quatrième mois de l'année, deuxième mois du printemps.

Le premier avril nous accrochons des poissons d'avril dans le dos et nous nous faisons des blagues !

IMG_20200319_135659

Aquarelle illustrant le mois de février et la saison hiver. Il y a encore de la neige au sol et sur les arbres, mais le soleil fait une timide percée derrière un nuage. Deux enfants font de la luge, un chat est assis et les regarde.

IMG_20200319_135514

aquarelle : image du mois d'avril. Deux enfants sur un âne, un petit chat les regarde.

Posté par Violettpaquerett à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 mars 2020

Poutre du temps : apprendre à se repérer dans les nombres

Une poutre des nombres ? Mais qu'est-ce donc ?

Les chiffres et les nombres sont écrits sur fond de colonnes de différentes couleurs. La logique de lecture est de droite à gauche.

Une poutre des nombres aide les enfants à se repérer dans la construction des nombres : il y a les chiffres, puis les paquets de dix, de cent ...

Toutes ces notions avaient été comprises et apprises par N.(la petite fille que j'accompagne) mais les manier en pure abstraction reste difficile. Aussi avons-nous, elle et moi, imaginé un rangement.

La logique de lecture est de droite à gauche. Parceque N. a remarqué que nous construisons les nombres de droite à gauche :

centaines

dizaines

unités

      <-------

<-------------

<--------- 

 Et par contre pour les lire nous passons de gauche à droite ! (Cette étape l'a laissée perplexe !)

Donc nous avons rangé les chiffres dans la colonne de droite, puis les nombres de deux paquets de dix, de trois paquets de dix ... Nous sommes allées jusqu'aux nombres constitués de dix paquets de dix = un paquet de cent.

 En parallèle à cette poutre, N. a manipulé les perles* afin de bien intégrer le fait que lorsqu'on écrit :

centaines

dizaines

unités

 

 

3

 On a : trois perles, trois unités-perle. On lit : 3 unités. Et en simplifiant encore, on dit : 3.

trois perles

 

 Par contre, si on place le chiffre 3 :

centaines

dizaines

unités

 

3

 

On a : trente perles, trente unités-perles. On dit simplement : 30.

trente perles en un seul paquet

 Que l'on peut ranger en trois paquets de dix perles pour compter plus facilement :

trente perles en trois paquets

 

Ou bien encore en barettes de dix perles :

trente perles en trois barrettes de dix

 

 On lit : trois dizaines d'unités. Et pour simplifier, on dit : trente unités. Trente, 30.

Donc on n'a pas le droit d'écrire :

centaines

dizaines

unités

 

3

 

 on est obligé de mettre un 0 dans la colonne des unités :

centaines

dizaines

unités

 

3

 0

parcequ'on a bel et bien 30 unités.


Et que couramment on parle plutôt de 30 unités plutôt que de trois dizaines d'unités (sauf pour les oeufs ! Et encore, on parle de douzaine ... Bizarrerie !).

Tout ce travail, effectué sur plusieurs jours d'accompagnement, permet aussi de bien clarifier la notion d'unité : lorsque nous comptons, nous comptons toujours des unités (qu'elles soient concrètes, ou abstraites ...).

N. et moi avons alors compté des "unités-élèves-dans-la-classe", "unités-chaises", "unités-maisons-vues par-la-fenêtre" ...

Et de fil en aiguille, avec sa maîtresse Pauline, N. a compté les unités-mètre, unités-litre et unités-gramme.

De tout cela nous reparlerons dans un prochain post, avec grand renfort d'éléphants :

 

Trois aquarelles. Un éléphant et une petite fille sont mis en scène pour comprendre que l'on compte des unités litres, unités kilo et unités mètres.

 

* Oui, il s'agit bien des perles utilisées dans la pédagogie Montessori. Elles sont ici proposées dans l'esprit de cette méthode : l'enfant visualise clairement ce que représennte ce signe abstrait : 3 par rapport à cet autre signe abstrait : 30. Le but est de lui permettre de mettre du sens derrière les "hiéroglyphes" !

Posté par Violettpaquerett à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 mars 2020

Mots déclencheurs de dyslexie

Un chat est assis devant un carton. Le motUn carton est dessiné, derrière lui, deux oreilles et une queue de chat dépassent. Le mot

 Dans l'ouvrage Le don de dyslexie de Ronald D. Davis et Eldon M. Braun (coll. La Méridienne, Desclée de Brouwer) j'ai découvert que certains mots déclenchent la dyslexie.

Pour tout le monde, les mots créent des images dans nos têtes, des images qui s'enchainent pour former nos petits cinémas intérieurs. C'est parceque notre cerveau éprouve du plaisir à ce cinéma que nous aimons lire. Or certains petits mots ne renvoient à aucune image mentale chez la personne dys, lui créant ainsi comme des blancs, des vides, dans la création des images. Ce qui est donc non seulement frustrant mais également épuisant, comme une connexion téléphonique hâchée ! Ces mots déclenchent un grand désarroi pour le cerveau, qui brusquement au beau milieu d'une phrase, ne parvient plus à construire l'image.

Un chat est dessiné. Il est sous un carton. Le mot

D'après l'auteur, lui-même dys et fondateur d'une méthode d'apprentissage pour les cerveaux dys dans les années 80 aux USA, il y aurait comme un fond commun de ces mots. Il en a donc dressé une liste, bien entendu non exaustive, qu'il nomme "mots déclencheurs".

Un chat est dessiné, il est couché sur un carton. Le mot

Je puise allègrement dans cette liste pour faire des dessins. J'associe le mot à une image, dans l'espoir que N. enregistre les deux simultannément.

 

 

Un carton est dessiné, il est entre ouvert, un chat est à l'intérieur. Le mot

 

En plus, j'ai noté qu'il s'agit bien souvent de mots invariables, donc ces dessins peuvent servir à tout le monde ! 

Un carton est dessiné, il est ouvert, un chat en sort. Le mot

 

Dans le même ordre d'idée, d'associer des mots orthographiés à des images mentales, donc à du sens, le site Les ateliers dys propose un Dictionnaire visio sémantique très intéressant. Il concerne tous les mots, pas seulement les déclencheurs. Cette façon d'apprendre peut être très utile pour tous les enfants, dys ou pas dys !

25 mars 2020

Associer un mot à un sens, une image

Aujourd'hui mon ordi, vieux et pourtant vaillant, vient de rendre son tablier. Je tente donc un post depuis mon téléphone... Et comme c'est un tantinet laborieux d'écrire depuis un téléphone, je vais me contenter d'images... Je pense qu'elles sont assez explicites. 

Je donne quand même un indice :elles illustrent chacune un mot qu'une petite fille que j'accompagne doit apprendre à reconnaître, lire, écrire et associer à une image mentale (=donner du sens !). 

Posté par Violettpaquerett à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2020

Se repérer dans le temps ... d'une vie

Demain quand j'étais petite ...

Voilà comment un enfant dys peut s'exprimer, sans avoir conscience que son interlocuteur est alors dans l'incapacité de construire son image mentale ! Plusieurs astuces existent, notamment
Les tapis du temps

Pour N. j'ai utilisé l'image suivante :

Aquarelle illustrant les âges de la vie. Un bébé, une petite fille, une grand-mère. les mots hier, aujourd'hui, demain sont écrits au-dessus. La petite fille est au centre, une flèche part d'elle et va vers le bébé ; le mot avant est écrit dessus. Une flèc

Nous avons bien observé les trois personnages. Nous avons associé les mots "passé, présent, futur" puis "hier, aujourd'hui, demain".

Ensuite, N. s'est levée et en tenant l'image dans les mains a reculé d'un pas pendant que je lui disais "hier, tu avais moins d'années, tu étais bébé".

N. se repositionne d'un pas : "aujourd'hui tu as 8 ans, tu es une petite fille".

Elle avance d'un pas : "demain, tu auras plus d'années, tu seras une vieille dame" (et là N. a éclaté de rire !! Vieillir la fait rire !).

Les semaines suivantes, la professeur de  N. lui a demandé d'apprendre à reconnaître, lire, comprendre et écrire ces mots. Précisons que N. a un bon esprit mathématique, sur lequel je me suis appuyée pour les notions de moins et de plus d'années, et qu'en même temps, une professeur et une éducatrice la faisaient aussi travailler sur cette notion de temps qui passe, qui est fini, qui n'a pas encore lieu ... Bref, nous nous y sommes mis à quatre !

23 mars 2020

Se repérer dans le temps ...

Pas toujours simple de se repérer dans le temps lorsqu'on est enfant !

Souvenez-vous : il y a la ronde des mois de l'année, celle des saisons, les années scolaires qui s'intercalent, sans même parler des jours qui font des paquets-semaines qui elles mêmes s'assemblent en mois de l'année, qui forment une ronde ....

Bref, un casse tête !

Alors voici une imagerie des mois de l'année et des saisons :

Aquarelle illustrant le mois de mars, saison hiver et printemps. Deux enfants sautent dans une flaque, un arc en ciel est dans le ciel et un chat se cache sous un parapluie.

L'idée est de faire dérouler les saisons et les mois en les associant aux conditions climatiques, aux changements de la végétation et aux activités que les enfants peuvent faire.

Aquarelle illustrant le mois de janvier et la saison hiver. Il neige, les arbres sont chargés de neige. Deux enfants, coiffés de couronne, font une bataille de boules de neige. Un chat marche.

En janvier, c'est l'hiver, les enfants tirent les rois et reines et peuvent jouer dans la neige (enfin dans les Alpes, ils peuvent !)

Aquarelle illustrant le mois de février et la saison hiver. Il y a encore de la neige au sol et sur les arbres, mais le soleil fait une timide percée derrière un nuage. Deux enfants font de la luge, un chat est assis et les regarde.

En février, c'est toujours l'hiver, les enfants peuvent faire de la luge (et même du ski ! enfin, toujours dans les Alpes !).

Aquarelle illustrant le mois de mars et le passage de la saison hiver à la saison printemps. Un arc en ciel va toucher un nuage, les branches des arbres sont légèrement vertes. Deux enfants, habillés de cirés jaunes, chapeautés et bottés, sautent dans une

En mars, la saison change de saison le 20 mars : c'est le printemps. Les arbres commencent à changer de couleur, les nuages et le soleil s'amusent à colorier le ciel et les enfants peuvent s'éclabousser en sautant dans les flaques (et pas seulement dans les Alpes !).

Aquarelle illustrant les mois et les saisons de l'année. Douze cartes peuvent être assemblées pour former une frise, une poutre du temps.

Chaque mois j'offre une carte à la petite fille que j'accompagne et nous la collons afin de constituer la frise de l'année (et comme je suis une bille en informatique, je suis incapable d'assembler les trois photos !!).

Prochain post : se repérer dans le temps à l'échelle d'une vie ...

COVID 19 : RESTEZ CHEZ VOUS